treatment for HIV
Reading Time: 2 minutes

Un nouveau traitement du VIH sera disponible prochainement qui offrira le traitement de première intention à prix abordable et diminuerait la formation de résistance au traitement.

Parmi les 37 millions de personnes infectées par le VIH, seulement 19.5 millions sont traités avec les médicaments antirétroviraux (ARV). Pour tenter de mettre fin à l’épidémie de SIDA, un nouveau traitement du VIH qui offrira le traitement de première intention à prix abordable sera disponible prochainement. L’introduction d’un nouveau traitement du VIH signifie que, pour 75$, les gouvernements de L’Afrique du Sud et le Kenya seront capables de traité un individu infecté par le VIH pour un an, avec un seul comprimé par jour.

Le comprimé contient trois médicaments ARV, incluent dolutégravir. Dolutégravir est un ARV extrêmement sûr et efficace, mais a toujours été trop coûteux pour beaucoup de pais, tel que l’Afrique du Sud. Michel Sidibé, le dirigeant du programme conjoint des Nations Unies du VIH/SIDA (ONUSIDA) dans Geneva, a déclaré que ce traitement de bas prix est « une percée majeure ». Il faut espérer que ce nouveau traitement, annoncer à l’occasion d’une conférence de presse liée à la réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, sera utilisée pour traiter les 37 millions de personnes infectées par le VIH. L’Afrique du Sud, le premier acheteur des ARVs, économisera un montant estimé à 900 millions de dollars sur une période de six ans. Le très puissant pouvoir de ce nouveau comprimé pour supprimer le VIH, sa faible toxicité et sa facilité d’utilisation devrait faciliter le traitement chez les individus infectés du VIH qui ont besoin d’être traitées en permanence et il réduit le risque de la formation de résistance au ARV.

Cette annonce emballant, récemment publiée dans Science, offre de l’espoir pour des millions de personnes souffrant de VIH. Ce nouveau traitement du VIH de bas prix est le résultat d’un effort conjoint entre les gouvernements d’Afrique du Sud et du Kenya, l’ONUSIDA, l’initiative Clinton pour l’accès à la santé, UNITAID, la fondation Bill et Melinda Gates, l’Agence internationale américaine pour le développement, le Département du développement international du Royaume-Uni et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.

ONUSIDA vise à mettre fin à l’épidémie de VIH/SIDA par 2030, ce qui est un objectif admirable et résolu. Cependant, ça veut dire que 86 % des personnes infectés devront recevoir du traitement pour supprimer le virus sous le seuil de détection en utilisant des essais normalisés. Ce nouveau traitement de combinaison ARV va aider les pais à faire face à cette épidémie difficile et possiblement parvenir au but de mettre fin au SIDA.

 

Écrit par: Jade Marie Evans, MPharm, Rédactrice médicale
Traduit par: Paige Ross

Source: Cohen, J. (2017). New single-day pill for HIV treatment promises more bang for less buck. Available: http://www.sciencemag.org/news/2017/09/new-single-day-pill-hiv-treatment-promises-more-bang-less-buck. Last accessed 21st Sep 2017.

Facebook Comments

How much did this article help your understanding of this health condition?

0 1 2 3 4 5